Avertir le modérateur

01/06/2012

Education populaire

José Marti, buste du révolutionnarisme cubain, théorise sur l’éducation.

José Marti.jpg   L’instruction ce n’est pas la même chose que l’éducation : l’une renvoie à la pensée et l’autre principalement aux sentiments. Toutefois, il n’est pas de bonne éducation sans instruction. Les qualités morales augmentent en valeur quand elles sont rehaussées par les qualités d’intelligence.

   L’éducation populaire ça ne veut pas dire exclusivement l’éducation de la classe pauvre ; mais que toutes les classes de la nation, qui est l’équivalent du peuple, soient bien éduquées. De même qu’il n’y a aucune raison d’éduquer le riche et pas le pauvre, quelle raison y’a-t-il d’éduquer le pauvre et pas le riche ? Tous sont égaux.

   Celui qui sait plus vaut plus. Savoir c’est avoir. La monnaie fond, pas le savoir. Les bons ou le papier-monnaie ont plus ou moins de valeur, voire aucune : le savoir a toujours la même valeur, toujours grande. Un riche a besoin de son argent pour vivre et il peut le perdre, il n’a alors plus de mode de vie. Un homme instruit vit de sa science et comme il l’a en son for intérieur, il ne la perd pas, son existence est facile et sure.

   Le peuple le plus heureux est celui qui aura les enfants les mieux éduqués, dans l’instruction de la pensée et dans la direction des sentiments. Un peuple instruit aime le travail et sait en tirer profit. Un peuple vertueux vivra plus heureux et plus riche qu’un autre empli de vices et il se défendra mieux contre toute attaque.

   En venant au monde, tout homme a le droit d’être éduqué, après quoi, en retour, il doit contribuer à l’éducation des autres.

   On peut tromper un peuple ignorant par la superstition et le rendre servile. Un peuple instruit sera toujours fort et libre. Un homme ignorant est en voie de devenir baudet et un homme instruit dans la science et dans la conscience est en voie de devenir Dieu. Il n’y a pas à hésiter entre un peuple de Dieux et un peuple de baudets. La meilleure façon de défendre nos droits c’est de bien les connaître ; c’est ainsi que l’on a la foi et la force : toute nation sera malheureuse tant que l’on n’éduquera pas ses enfants. Un peuple d’hommes éduqués sera toujours un peuple d’hommes libres. L’éducation est le seul moyen de s’affranchir de l’esclavage.  Tout aussi répugnant est un peuple esclave d’hommes d’un autre peuple que d’hommes du peuple lui-même.

 

Texte original: MARTI J. "Educación Popular"

15:48 Publié dans Education, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cuba | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu