Avertir le modérateur

20/09/2012

Chavez, le privatiseur

El Comandante, ennemi du public numéro un?

Hugo Chavez.jpg   Dans l’histoire politico-économique des 20ème et 21ème siècles, le gouvernement qui a le plus privatisé la production de biens publics au Venezuela est l'actuel, d’Hugo Chavez Frias. Voici comment.

   Dans toute société, il existe trois types de biens : publics, privés et communs ou gratuits. Il faut produire les biens publics comme l’infrastructure physique et sociale, les rues, avenues, places, voies, moyens, routes, autoroutes, eaux noires et eaux blanches, la santé et l’éducation et, par conséquent, ils ont un coût de production que l’Etat paie avec des impôts en gage d’une productivité et d’une rentabilité sociale meilleures. Tandis que les biens privés, qui doivent aussi être produits et, de ce fait, ont un prix, impliquent une rentabilité financière, avec la capacité d’exclure de l’usufruit des tiers ; par exemple, les aliments (la place est à tout le monde mais ma nourriture est à moi et ce qui est à toi est à toi), les manufactures, les automobiles, et les services à l’industrie ou aux consommateurs. Finalement, les biens communs ou gratuits comme la mer, les rivières ou le lac de Valencia, la flore et la faune, sont des dons de Dieu ou des biens de la nature, qui ne sont pas produits et, par conséquent, n’ont pas de prix, de  même que de par leurs caractéristiques ils ne permettent pas d’exclure de leur usufruit ou profit un tiers.

   Malheureusement, non seulement Chavez n’a pas protégé les biens communs de la nature, comme c’est arrivé avec le lac de Valencia, celui de Maracaibo et les nappes de pétrole, mais il a aussi privatisé les biens publics fondamentaux.

   Hugo Chavez Frias fut le plus grand privatiseur de biens publics du Venezuela des 20ème et 21ème siècles. Quand on observe que la grande majorité des zones résidentielles du pays ont des postes de garde privés ; quand il faut confier à des clubs privés l’abandon et le manque de sécurité des parcs, rues, avenues et places publiques ; quand les gens achètent des voitures blindées pour ne pas être agressés dans le trafic, quand un certain nombre se paie des gardes du corps, parce que la police est inefficace, extorque et commet des délits, le gouvernement de Chavez privatise le bien public, la sécurité.

   Quand nous voyons avec douleur que les pauvres et les moins bien lotis n’accèdent pas aux universités du fait de n’être pas préparés ; quand les parents doivent payer des collèges privés ; quand les pires maîtres, la drogue, les mafias sont dans les lycées publics moribonds, Chavez privatise le bien public, l’éducation.

   Quand les pauvres perdent une demi-journée de travail pour pouvoir descendre, remplir et remonter leur bombonne de gaz dans les collines, Chavez privatise le service public, la distribution du gaz. Quand les moins bien lotis doivent attendre les camions-citernes qui apportent de l’eau, Chavez privatise le service public des eaux blanches. Et, quand dans les immeubles et dans les usines on dépense d’énormes sommes d’argent pour pouvoir installer des générateurs électriques et faire face à la crise d’énergie du pays, Chavez privatise le service public de l'électricité.

   Nous avons un pays à l’envers, l’Etat produisant des biens privés tels que les barres d’armature, le ciment, le café, l’huile et l’arepa, mais pas l’éducation, la santé et en fin de compte, l’infrastructure physique et sociale. A lui seul, le Fonden a brassé autour de cent milliards de dollars américains, assez pour cent autoroutes Caracas  –  Puerto la Cruz, de nombreux ports et aéroports, routes, connexions entre villes et villages, des milliers d’écoles, d’hôpitaux, de places, d’espaces publics et sportifs. Mais rien de tout cela n’a été fait par le président Hugo Chavez Frias, le plus grand privatiseur de l’histoire récente vénézuélienne, oui, celui-là même qui taxe Henrique Capriles de néolibéral.

 

Texte original : GARCIA BANCHS A. (2012). "Chávez, el privatizador"

18:38 Publié dans Article, Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : venezuela | |

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu