Avertir le modérateur

05/10/2012

Homosexualité et thérapies diverses

Thérapies pour « soigner » un gay

homosexualidad.gif   Je ne pourrai jamais oublier le témoignage d’un jeune gay qui me racontait comment son père a essayé de « soigner » son orientation sexuelle : ce monsieur a décidé d’emmener son fils chez un thérapeute, qui lui a recommandé de faire un tour à la morgue de Lima afin qu’il voit des cadavres de travestis assassinés. C’est la stricte réalité.

   Ce garçon fut victime d’une thérapie de reconversion, dont l’objectif était de « soigner » une maladie qui n’existe pas. Ces thérapies vont du témoignage que je viens de faire, en passant par des décharges électriques tandis que vous regardez la photo d’une personne nue du même sexe, jusqu’à l'utilisation, dans la gamme la plus moderne, d'hormones ou de psychothérapie pour trouver le conflit source du « mal ».

   Pères et mères peuvent être légitimement inquiets quand leur garçon ou fille leur apprend que leur orientation sexuelle n’est pas l’hétérosexuelle, et s’investir dans un processus thérapeutique peut être une excellente décision, pourvu que cette thérapie soit un acte libre, qui les aide à se sentir mieux dans leur relation mutuelle et que, plus spécifiquement, elle leur permette de comprendre que ce n’est la faute de personne.

   Certes, les personnes homosexuelles peuvent opter pour une psychothérapie, de même que n’importe quelle personne hétérosexuelle peut le faire pour lutter contre des conflits personnels de toute sorte, les sexuels inclus.

   Les problèmes de santé mentale associés à l’orientation sexuelle sont en général le produit des différentes postures adoptées par la société sur l’homosexualité. Plus nous avons été primitifs en tant que société, plus nous avons été répressifs et homophobes. Mais plus nous nous sommes assumés en tant que démocratie, plus nous avons été tolérants et respectueux de ces personnes.

   C’est pourquoi, considérer qu’être homosexuel est une insulte fait partie de quelque vestige d’une période moins évoluée de notre histoire et cause la douleur de milliers de familles et de personnes qui peuvent peiner à mieux comprendre ce sujet.

 

Thérapie anti-homophobe

   Sans nul doute, l’apprentissage, le changement d’attitude et d’appréciation qu’a dû confronter l’actuelle Miss Pérou Univers à la non-discrimination vis-à-vis de l’expression des différents affects de la sexualité humaine ont été des plus rapides, et on peut l’assimiler à une thérapie intensive contre la discrimination concernant l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

   Les bonnes nouvelles pour notre société sont que les déclarations de Cindy Mejia ont essuyé le refus d’une part importante des citoyens et sont devenues un sujet de réflexion dans les foyers, bureaux, médias, quartiers, etc.

   La mauvaise et traditionnelle c’est que le Pérou demeure un pays où gays, lesbiennes, trans et bisexuelles sont profondément discriminés, comme en témoignent certains rapports qui nous placent avec le Paraguay parmi les pays les plus discriminatoires de la région.

   Et nous le sommes, car demeure dans notre société une faible compréhension de ce que des affirmations telles que celles faites par Miss Pérou Univers sont des formes de discrimination. Ceux qui l’ont défendue avancent les mêmes arguments que ceux qui défendent la supériorité de certains êtres humains sur d’autres de par leur couleur de peau, ils disent que ce sont là des opinions et qu’elles doivent être respectées.

   Dire que l’homosexualité est une maladie, montrer de l’aversion, du rejet et rabaisser les différentes façons de vivre la sexualité, on appelle cela de l’homophobie. Et comme de bien entendu, l’homophobie est à la base de la justification de formes de violence et de non-reconnaissance des droits de ces personnes.

   Au-delà de ce que nous pensons de ces concours de beauté, cette version nous livre une leçon : le peu d’attention que l’on accorde à la génération des nouveaux esprits.

 

Texte original : GUERRERO R. (2010). "Terapias para "curar" a un gay"

Texte original : GUERRERO R. (2012). "Terapia anti homofóbica"

19:38 Publié dans Article, Citoyenneté, Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pérou | |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu